La Collection

Batteuse n° 6 White

 


Lieu actuel :

Réserve des collections

Provenance :

Acquisition auprès du Collège d’agriculture de l’Ontario à Guelph, en 1968

Historique :

George White a immigré au Canada en 1857 et a commencé à fabriquer du matériel agricole à London, en Ontario. La société George White & Sons Company Limited a produit des locomobiles et des batteuses pour les marchés de l’Est et de l’Ouest canadien. Cette batteuse no 6 White porte le numéro de série 4241FJ. Le carter est découpé de manière à exposer la mécanique, ce qui porte à penser que cette machine servait à des fins de démonstration et de publicité.

Historique technique :

Une batteuse est une machine utilisée pour séparer le grain de la plante récoltée, laquelle est réduite en paille et balles. Les premières batteuses étaient stationnaires. Actionnées à la main ou à l’aide d’un tapis roulant, elles ont augmenté la quantité de grains qu’un agriculteur pouvait séparer en une journée. Les batteuses mobiles sur roues ont commencé à remplacer les machines stationnaires dans les années 1860 et ont encore accru le degré de mécanisation de la récolte des céréales. À l’origine, les batteuses étaient faites en bois et actionnées par un treuil mû par des chevaux. Plus tard, elles ont été fabriquées en acier et actionnées par des locomobiles et des tracteurs à essence. Ces batteuses ont à leur tour été remplacées au XXe siècle par les moissonneuses-batteuses, qui effectuent en une seule machine la récolte et le battage.

La batteuse no 6 White marque le passage du début du XXe siècle vers la fabrication de machines entièrement en métal. Elle illustre le chevauchement de différentes technologies, puisque à cette époque on a continué à produire des batteuses alors que les moissonneuses-batteuses devenaient de plus en plus populaires. Vous pouvez voir cette batteuse en fonctionnement à www.youtube.com/watch?v=NFKlVD4vcWQ.

Retour au haut de la page